2006

MAI 2006 – PYRENEES – REPERAGES

L’aventure commence avec Catherine et Tania à Quillan, dans l’Aude, par l’accueil chaleureux du Docteur Gerarth Willenbrink, l’un des rares propriétaires de chevaux Kabardes en France. Notre hôte à l’âge des récits palpitants d’une vie bien remplie où s’enchaînent souvenirs d’un vétérinaire en Afrique, ceux d’un éthologiste d’avant-garde, d’un randonneur de grands chemins, d’un cow-boy allemand amoureux de ses Kabardes du Caucase. Notre première soirée est déjà un voyage.

RIMG0049

 

 

 

 

 

 

 

 

25 mai

Le moment tant espéré pour Tania et moi arrive enfin : la rencontre avec les chevaux Kabardes… Elevés en liberté sur les plateaux calcaires de l’Aude, ceux du Docteur Willenbrink manifestent réellement une présence, une docilité et une confiance remarquables, de quoi piquer à vif notre rêve de rencontrer les chevaux Kabardes dans leur berceau d’origine…

Dans l’après-midi cap sur Pivert où nous rejoignons le forum du CALC (cavaliers au long cours) qui bat son plein d’ateliers, discussions, projections… Fusion bouillonnante entre rêveurs et accomplisseurs de rêves … Avec pour nous le sentiment d’être dans un élément sinon encore familier en tout cas prometteur de magnifiques échanges.

26 Mai

L’ambiance, l’ouverture de tous, nous retiennent irrésistiblement mais le repérage nous attend… Nous laisserons Catherine pour trois jours pleins de conseils et de belles rencontres.

Fin de matinée, nous atteignons le Bureau des Guides Equestres Transpyrénéens, loti dans la verdure aux alentours de Dun, en Ariège. 

Auprès de Charlotte et Eléonore, deux jeunes femmes brunes sympathiques et réactives, le tracé de la Route prend forme. Conseils, infos et nous revoilà sur les routes, de plus en plus sinueuses et montagnardes, avec vue plongeante sur les torrents exubérants de la Vallée de la Bellongue. Après moults passages de cols, sur la route de Mente près de Sengouagnet, nous gagnons l’antre de Agathe et Philippe Monpagens « la Ferme de PAOUMOULA », en Haute-Garonne. Oxygénation, orchidées sauvages et Gypaète Barbu au programme. L’écotourisme, c’est leur credo.

Agathe et Philippe y tiennent chambres d’hôtes et élèvent des quarter horses. Attentifs à nos paroles – ce n’est pas tous les jours qu’on vient leur proposer d’accueillir les futurs voyageurs de la Route Transeuropéenne du Cheval – Agathe et Philippe nous livrent la suite du tracé. Après quoi, une visite s’impose auprès des Quarters dans leurs pâtures magnifiquement loties près d’une rivière dans un site Natura 2000 tout droit tiré d’un Torgal et anciennement territoire de l’ourse Melba…

Copie_de_RIMG0061_copy







 

 

Cette escale définit les contours d’une collaboration originale et simple avec ceux qui ont relevé le défi de rester aux confins riches de leur nature préservée. Un petit moment de bonheur qu’il nous tarde déjà de revivre à l’occasion du passage de la Route.

Copie_de_RIMG0053_copy








 

L’ombre qui glisse sur le flanc des montagnes nous rappelle à notre 3ème rendez-vous. Direction : l’association Urukaî qui sera aussi notre étape du soir dans les Hautes Pyrénées.

Laurence Eyquem et Jeannot nous attendent pour dîner avec Jessica et Lise Pacholder, deux frangines, la première monitrice au centre équestre Lou Cassou et cavalière ATE pour la seconde. Toutes deux ferventes actrices du Tourisme Equestre. Pas de surprise, nos hôtes sont pleins de spontanéité et de joie de vivre, confirmant la sympathie ressentie dès les premiers contacts téléphoniques.

L’association Urukaî est un relais équestre situé dans le centre artisanal de Rebouc.  Laurence possède une dizaine de chevaux et propose des randos en été. Elle s’est lancée dans le shiatsu équin et valide bientôt sa formation.

Au cours du dîner, visionnage du film sur les chevaux Kabardes réalisé par Catherine. Découverte et questionnements sur cette race… Et en bonus une mascotte pour le reste de la soirée avec le poulain du film surnommé dorénavant « Poulinou»  dont les kilomètres avalés pendant son premier jour de vie inspirent admiration et compassion. 

Avant de rejoindre le festival Eldorando, arrêt à la ferme Couhet, centre équestre tenu par Jean Louis Birou et Sabrina à qui nous présentons le projet.

Conseils, échanges … et nous repartons pour l’Eldorando qui se déroule dans la Vallée d’Aspe, à Accous, un site somptueux. Nous y retrouvons Philippe de Boissezon (C.E Fébus à Lasseubetat), fort d’une belle expérience du Tourisme à cheval en Pyrénées Atlantiques … et prêt à nous la faire partager, cartes sur table. Petit dîner décontracté sous les étoiles en sa compagnie puis nous décidons d’aller planter la tente avant d’aller prendre un verre au concert du festival. Bien que fatiguées et imprégnées de notre « promotion kabardes », nous tombons dans l’agréable traquenard de la faune bigarrée du festival, de quoi suspendre notre sommeil… jusqu’au matin.

28 mai Journée de prospection sur les stands, quelques belles collaborations en découleront peut-être comme des tests de matériels sur la Route ou des intervenants sur les forums : Dan Leconteur, conteur comme son nom l’indique, Jean-Marc Percier et sa Yourte Mongole…  Après le buffet de clôture de l’Eldorando 2006, deuxième nuit sur site mais cette fois ci, tente à l’écart, sommeil oblige !

RIMG0071_copy








 

29 mai, Nous poussons finalement notre repérage jusqu’à St Palais entre Pau et St Jean Pied de Port.

Rencontre avec Peïo Guëlot qui s’enthousiasme pour l’aspect valorisation des cultures locale du projet. Président de l’association « à cheval tous ensemble », c’est sur les frigos de sa boutique d’électroménager qu’il nous offre ses conseils et son carnet d’adresse. 

Le timing est serré mais tenu, nous serons ce soir en compagnie de Catherine (plus qu’enthousiasmée de son week-end au CALC) pour un dîner réunion avec le CRTE (Comité régional du tourisme équestre) Midi Pyrénées. Quelques heures plus tard au sortir du restaurant, le sourire enthousiasmé de Philippe, Marie-Pascale et Pierre-Jean ainsi que le rendez-vous prévu à l’automne pour une projection conférence signe un partenariat naissant. Que de bonnes nouvelles !

Une dernière petite discussion tardive mais pleine d’énergie entre nous avant de reprendre nos routes : Catherine pour Paris, nous pour le petit paradis de Tania dans le Tarn.

Notre repérage touche à sa fin mais André Roudouleusse meneur de randonnées à l’international (les Pyrénées à cheval) que nous visitons in extremis le 30 mai nous épate… Il s’intéresse aux Kabardes et connaît le Docteur Willenbrink. La boucle est bouclée.

Une dernière belle journée récapitulative chez Tania et nous voilà huit heures plus tard à Ivry dans les locaux de Cheval Sans Frontières, racontant ces belles rencontres aux accents marqués et pleines de bouffées d’oxygène… aux membres présents à la réunion du Conseil d’Administration du 3 juin.

Un récit d’Albanne, Tania et Catherine.


MAI 2006 - PYRENEES – FORUM DES CAVALIERS AU LONG COURS

CALC 06 Dc WILLENBRIK ET SON KABARDINE 3


AOÛT 2006 – ALPES DE HAUTE-PROVENCE – REPERAGES

Olivier Ribert 

 Dans les Alpes de Hautes Provence avec Olivier Ribert et les membres de l’association « Boulègue un peu » et quelques membres de Cheval Sans Frontières.


NOVEMBRE 2006 – PAYS BASQUE – REPERAGES

Pays Basque 6 

 Randonnée organisée par l’association A Cheval Tous Ensemble (ACTE) autour de Saint Jean Pied de Port sur le chemin des contrebandiers. Un grand merci à tous les membres de l’association. Contact et plus de photos sur http://acte64.blogspot.com/


DECEMBRE 2006 – PROVENCE – TRANSHUMANCE DES ANES ET DES CHEVAUX

La Transhumance des ânes

Les ânes de Philippe Fournier passent les mois cléments aux Fontaniles, sa ferme familiale dans les Alpes de Hautes Provence. Lorsque les premières neiges s’annoncent, il réuni une bande de copains pour descendre ses 60 anes et 8 chevaux à Sainte-Maxime où ils passeront l’hivers à débrousailler les zones de pare-feux dans les forêts de la Côte.